La Genèse de l’aventure

C’est là, au sommet de la dent d’Hérens, quand le Cervin est sorti des nuages, quelques minutes après notre arrivée au sommet, alors que nous n’étions encore que deux à savourer cette levée de rideau; c’est là, devant ce spectacle exclusif que j’ai senti cette envie furieuse de répéter cette expérience aussi souvent que possible, de res-sentir cette joie qui n’est pas de ce monde. Etait-ce cette fameuse “ivresse” du sommet ? Une forme de sagesse qui m’a ancrée dans le moment que j’étais en train de vivre et non dans l’après, la descente, le froid, ou je ne sais quelle pensée parasite qui trop souvent nous empêche de vivre ce que l’on a attendu si longtemps.
Frédéric m’énumère alors tous les sommets alentours à commencer par le Cervin. Ils résonnent comme une invitation à les gravir. On commence à se parler de : “Et si on faisait…” “Y’a combien de sommets…” “ça prendrait combien de temps…” Tu crois qu’on pourrait…”
Il nous faudra encore y réfléchir, en parler à nos familles respectives pour que cela devienne une évidence.
Aujourd’hui nous entreprenons cette collection ensemble pour la finir ensemble.

En chiffres

82 sommets selon la classification de l’UIAA
80000m de dénivelé positif
3 pays et 8 massifs
50 courses
45 nuits en refuge ou bivouacs
40000 photos
1.750.000 pas
50 levers de soleil au-dessus des nuages.

Peut-on parler de défi ?

Beaucoup ont tenté l’ascension de ces 82 4000 des Alpes et peu ont réussi à les terminer en particulier des non-professionnels de la montagne. Pour rentrer dans le “club des 4000”, il ne faut en réalité n’avoir gravi “que” 30 sommets de plus de 4000m et ce sont souvent les mêmes noms de sommets que l’on trouve dans les carnets de course. La taille du projet est telle que nombre d’embûches empêchent souvent la collection d’être complète : le temps, la difficulté de certains sommets, le caractère reculé d’autres, le coût financier, les blessures potentielles, le côté chronophage et le maintien d’un entrainement spécifique soutenu sur une longue durée. Nous avons décidé, dans la mesure du possible, de ne pas prendre de remontées mécaniques ce qui pour certains sommets change toute la donne. Attaquer le sommet du Mont-Blanc depuis la vallée de Chamonix ou à 3800m d’altitude n’est pas la même histoire. Ou terminer la traversée royale par une descente depuis l’Aiguille dans la vallée change l’ampleur de la course.

Mais nous tenons à vivre ce temps en montagne non comme une course contre la montre que l’on réalise au “frein à main” mais comme un chemin intérieur. La montagne s’aborde progressivement : on quitte d’abord la civilisation, les forêts, pour arriver dans des alpages, puis dans des environnements plus minéraux, pour attaquer les parties enneigées et glaciaires. Ce n’est pas qu’une acclimatation du corps mais aussi de l’esprit. C’est se donner le temps d’apprivoiser l’environnement et de savourer. Nous n’avons pas fini d’évaluer ce que cela ajoute en termes de dénivelé et difficulté. Peut-être vaut-il mieux ne pas trop s’attarder sur les chiffres mais sur le plaisir que cela procurera. Réussir cette entreprise nécessite donc une détermination importante et de la définir comme un fil rouge dans nos vies. Et si cette collection représente un défi de taille pour une alpiniste amateur, c’est un défi sûrement encore plus fou, en tant que professionnel, de choisir un amateur pour l’accomplir.

Sponsors

Millet
La marque Millet

Pour aller au bout du défi 4mil82, nous avons besoin d’un matériel optimal, question de survie lorsque l’on évolue en haute-montagne.
Nous commençons ce projet avec un grand nom de l’alpinisme, un équipementier historique et leader depuis 60 ans dans l’équipement d’alpinisme : la marque MILLET.
C’est un plaisir d’être équipé par les meilleurs et de pouvoir échanger avec des passionnés. Nous aimons le caractère pionnier de la marque et le fait que Millet encourage l’esprit d’aventure en soutenant des projets d’hommes et de femmes de tous horizons.

www.millet.fr

P4H by Maltem

Parler de nous, nous mettre en scène. Voilà qui n’est facile ni pour Fred, ni pour Jordane. Voilà pourquoi Passion 4 Humanity(P4H) nous aide à vous raconter notre histoire en nous apportant leurs compétences en communication digitale. P4H est une organisation fondée en 2017. Née de l’engagement humanitaire de Maltem Consulting Group et de la fondation Aldinie. A vocation solidaire, elle vise à former les jeunes Malgaches issus de milieux modestes afin d’être autonomes et d’acquérir de nouvelles compétences numériques. P4H est une société du groupe Maltem, spécialisé dans l’innovation digitale et qui accompagne les entreprises dans leurs projets de transformation.

https://www.passion4humanity.com/

Rejoignez-nous et abonnez-vous à notre newsletter